Nos rivoises à MABLY.

Ça y est, c’est le grand jour, Yvette Michèle et Corinne sont en terre Roannaises. Au programme 12 parties dans la journée, donc du pain sur la planche. Après une bonne nuit de sommeil bercée par des températures bien fraîches, il faut se lever si possible de bonne heure pour se rendre au boulodrome Pierre SOUCHON à MABLY commune périphérique de ROANNE. Le premier sentiment que l’on éprouve est du réconfort car les jeux sont sensiblement identiques aux nôtres. Michel VILLA  la veille a fournit les belles tenues du comité, un polo et une veste aux couleurs inédites. Pour aller jusqu’au bout des choses, nos compétitrices ont tenu à porter un bas homogène avec un pantalon de survêtement blanc. Elles sont radieuses.

Avant de commencer, la photo d’abord par comité puis un cliché de groupe pour sceller les souvenirs. Le président de Ligue Jean-Pierre CARTIER lit un petit mot et n’oublie pas de citer deux grandes bénévoles décédées il y a quelques jours, Véronique CERUTTI et Françoise EYRAUD. En leur honneur il est fait une minute d’applaudissements faisant résonner le boulodrome en parallèle, les joueuses et responsables Isérois abhorrent un ruban noir sur la poitrine..

Voilà les parties peuvent commencer. Des rencontres au temps avec un règlement spécifique à cette compétition décidé par l’arbitre qui ne veut pas tenir compte de celui afficher. Pour exemple le bouchon qui sort en fond de ligne est toujours bon. Franchement parfois ça ressemble à du grand n’importe quoi, car les joueuses mais également les délégués sont perdus et ne savent plus à qui se fier. Bref passé ce désagréable épisode nos filles s’élancent dans cette aventure qui va durer de deux jours.

Première partie gagnée 13-4 c’est un très bon départ pour nos protégées qui nous confirment que ce règlement change totalement la donne et la stratégie de jeu, elles ne peuvent plus tirer le bouchon pour le noyer et marquer des points. Il faudra qu’elles s’adaptent, mais vu leur motivation il n’y a pas de souci à se faire.

La seconde partie est identique pour toutes les équipes de l’Isère qui affrontaient le Rhône, une triste défaite. Psychologique ? il faudra organiser une réflexion collégiale.

Troisième partie, la dernière du matin en triplette après elle poursuivent en doublette le temps du repas. Elle sont menées au coup de sifflet mais il leur reste des boules, et sur le fil ça passe. Le compteur affiche 2 victoires. Allez les filles..

 

Quatrième partie en doublette Corinne et Michèle jouent la Loire alors qu’Yvette se restaure. Ça sent pas bon pour nos Rivoises qui sont menées 6-12 mais bon tant qu’il n’y a pas 13….. La partie n’a pu être finie et c’est le sifflet qui stoppe la remontée de nos protégées sur le score de 10-12. Dommage

La journée se termine, nos joueuses n’ont pas réussi dans l’après midi à bonifier la performance de la matinée, malgré un turn-over dans l’équipe. Elles manquent de peu certaines victoires peut-être le trac, peut-être la jouerie, peut-être aussi la malchance et ce satané bouchon qui roule souvent pour les autres.
Maintenant que la dernière partie est finie, alors que l’on croyait nos bleuettes épuisées, hé ben non ! Yvette m’indique qu’elle est d’attaque pour commencer un mini marathon malgré les 12 heures de jeu écoulées …..
Allez repos, une bonne nuit de sommeil et rendez-vous demain à 08 heures.